DSC02754

Le promeneur des Docks Village

L’immeuble des Docks a fait l’objet d’une importante rénovation destinée à accueillir de nouveaux commerces. Un pan de la façade extérieure et surtout l’intérieur des lieux ont été réaménagés. La presse et les blogs locaux y ont consacré de nombreuses visites. Les débats ont même été prolongés sur twitter. Certains d’entre nous étaient a priori critiques à l’encontre d’une opération commerciale de plus et des choix architecturaux tels qu’on pouvait les voir dans les premières photos. Évidemment, il a fallu se plier à l’injonction de devenir « visiteur » dans sa propre ville, et se rendre sur place afin de ne pas se voir reprocher de « juger avant de voir ». @Soul Brotha a bien voulu se plier à l’exercice d’envoyé spécial de la marseillologie sur ce théâtre d’opération. Précision : ce promeneur de la Joliette d’un jour ne découvrait pas seulement le nouvel aménagement du bâtiment, mais il y venait pour la première fois, tout court. Pour une comparaison avec l’impression de l’ancien lieu, on organisera peut-être une contre-visite. En attendant, on vous laisse découvrir son débrief.

_____________________________________________

Ce samedi marquait l’ouverture des Docks Village, la nouvelle galerie située sur la place de la Joliette, en face des Terrasses du Port. Je me suis décidé à aller y faire un tour, après tout cela faisait au moins six mois que l’on n’avait plus inauguré de centre commercial, enfin, de lieu de vie.

Un coup de tramway suffit à me retrouver à l’entrée de la Joliette (que cette Ligne 3 est pratique quand on a la flemme de prendre le métro… !). Il y a du monde. Une jeune fille me distribue des coupons de réduction pour les enseignes de la rue de la République, préfigurant l’accentuation d’une concurrence qu’on imagine déjà féroce dans le secteur. Pendant ce temps, des ballons marqués de la date et de l’événement sont distribués aux enfants à l’entrée des Docks.

Premier constat, en arrivant : cet endroit est superbe. Articulé autour de quatre grandes places (toutes décorées avec soin de façon thématique) liées par de larges coursives blanches. On se trouve dans un site qui en jette, clairement pensé pour flâner même si la circulation devient plus laborieuse en cas de grande affluence. Ces places sont vraiment impressionnantes, presque monumentales en fait. La seule crainte architecturale vient du fait que le bâtiment soit traversant, ça fait du courant d’air ! Samedi fut une journée très douce mais il y avait déjà du vent devant les voies d’accès. Il faut espérer que les architectes ont pris leurs dispositions pour que ce lieu ne devienne pas un enrhumoir.

Une fois l’impression faite, on note que peu de magasins sont ouverts et leur contenu me semble quelque peu… anecdotique. Moins de 48 heures après ma visite, je serais bien en peine de vous dire ce que j’y ai vu ; quelques boutiques de vêtements, des échoppes pour se restaurer de façon plus ou moins exotique, deux salons de coiffure, un « café des ongles » (sic), un Four des Navettes et un certain nombre d’emplacements inoccupés. On comprend la volonté d’éviter au maximum les grandes franchises vues et revues pour privilégier un positionnement local. Jusqu’ici prédomine une grande impression de vide mais certains commerces n’étaient pas prêts pour le jour J.

Sinon, on peut noter qu’à l’instar des Terrasses du Port, il n’y a pas d’enseigne culturelle aux Docks Village. Les Marseillais devront continuer à acheter leurs disques, livres, films etc à la FNAC Centre Bourse, dans les librairies et disquaires indépendants ou sur Internet.

Ce qui m’a le plus déconcerté, finalement, c’est de voir à quel point les gens étaient peu voire pas du tout intéressés par la proposition commerciale. J’ai l’impression que tout le monde est surtout venu pour découvrir le lieu, se l’approprier, totalement par curiosité. Beaucoup de photos ont été prises (un petit tour sur Instagram suffira à vous en convaincre), mais je ne sais pas si beaucoup de choses ont été vendues ce samedi.

Il faudra faire une seconde visite des Docks Village quand tout sera opérationnel, quand le buzz sera redescendu et quand il y aura moins de monde (j’ai, par exemple, su plus tard qu’un deuxième niveau est prévu, on n’y avait pas accès samedi). On observera le positionnement « vie de quartier » avec un marché bio et plusieurs restaurants ouverts. Pour l’instant, je retiens surtout la beauté du site et le vide relatif des galeries commerciales.

Ayant fini ma visite, je suis resté quelques minutes pensif devant un panneau à la gloire de Marcel Pagnol, placé là, on ne sait pas trop pourquoi.

fUXk1PZ

Je me suis soudainement dit que la requalification des Docks aurait pu bénéficier à l’ouverture d’une formidable salle de cinéma. Dans ce site spacieux, bien desservi et situé en face d’un grand centre commercial, ça aurait eu du sens.

Et pour le coup, ça aurait été un véritable lieu de vie.

 

Une réflexion au sujet de « Le promeneur des Docks Village »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *